A la recherche d’une pédagogie 2.0 au château de Dourdan !

    Afin de préparer une visite de monument historique avec sa classe, un enseignant doit se déplacer au préalable pour rencontrer les médiateurs culturels du site. Cette première étape permet de se familiariser avec les lieux et  l’histoire du monument. Dans la recherche d’une exploitation pédagogique avec les TICE, il s’agit d’être créatif, innovant pour inventer une visite patrimoniale 2.0 !

     Lors de mon escapade dans le château fort dourdannais, mon regard était différent car je cherchais des expérimentations à faire aux élèves avec des tablettes numériques (Samsung Tabs). La scénarisation 2.0 nécessite d’être créatif et permet des audaces ! Il faut toutefois avoir toujours en tête les freins techniques qui sont imposés par les outils nomades. Afin de s’assurer de la réussite de cette expérimentation, il faut que toutes les applications soient embarquées dans les tablettes. Avant de se lancer, il faut s’imprégner du site afin de construire une visite en lien avec le programme d’histoire de 5ème.

Travail préparatoire d’une visite de monument.  

1. Nouer des partenariats.

La Tour maîtresse vue de la cour.

     Les médiateurs disposent de matériel pédagogique qu’ils ont élaboré en partenariat avec le conservateur et les archéologues. Ces spécialistes constituent des acteurs de référence qui permettent d’intégrer une approche actualisée de la recherche historique dans les cours. Ils peuvent nous renseigner sur la bibliographie, les rapports de fouilles qui ont été entrepris par l’Inrap (Institut national de la recherche archéologique préventive). Ils disposent surtout de clefs de lecture qui nous permettent d’échafauder nos séquences. Ils sont également à l’écoute de nos attentes pédagogiques afin de proposer une visite « sur mesure ».

2. Faire un repérage du site patrimonial.

      Une fois les contacts noués, il faut partir en escapade pour se familiariser avec le site. Cette visite de terrain permet d’avoir une vision générale de sa situation et de son emplacement. Prendre des photos et des vidéos avec la tablette permettra également de les visualiser à tout moment si la mémoire fait défaut ou si l’enseignant veut les projeter en classe ou les intégrer dans les documents de travail pour préparer la sortie.

3. Se constituer une biblio-webographie.

      Les enseignants ont l’habitude de se tenir au courant des recherches historiques grâce à la veille numérique en alimentant par exemple un Scoop-It. Plus la peine d’aller à la pèche aux informations, cet outil de curation permet de capter toutes les actualités et contenus sur un sujet précis. Un véritable gain de temps !

Pédagogie numérique au château royal de Dourdan (Essonne).

Reconstitution d’une bricole dans la cour du château.

     1. Intérêt pédagogique de ce patrimoine local.

  Le château de Dourdan, achevé en 1222 par Philippe-Auguste, est l’un des seuls châteaux forts du XIIIe siècle aussi bien conservé en Île-de-France. En 1690, le château, possession de Philippe d’Orléans, frère de Louis XIV, devient prison royale.
Prison départementale à la Révolution française, il abritera des prisonniers jusqu’en 1852. Il est alors acheté puis légué à la famille Guyot en 1863. Joseph Guyot va restaurer et aménager le château tout au long de sa vie.

   L’ensemble est classé monument historique depuis 1964. Le musée, doté du label « musée de France », abrite des collections de grande qualité, témoignages du patrimoine de Dourdan : poteries archéologiques et médiévales, remarquable ensemble provenant de l’ancien Hôtel-Dieu (mobilier, pots de pharmacie, statues, tableaux, archives…).

2. Un exemple intégrateur pour l’éducation au Patrimoine.

Vue du haut de la Tour maîtresse.

Les actions proposées dans le cadre de l’éducation au Patrimoine peuvent prendre la forme de visites guidées d’édifices. Elles peuvent aussi devenir innovante lorsque les enseignants sont impliqués dans l’éducation avec les TICE.

Les modalités d’une visite d’un lieu patrimonial et son déroulement doivent respecter impérativement des objectifs généraux de formation :

♦ privilégier le contact direct avec le patrimoine ;

♥ placer cette rencontre dans le cadre d’un projet culturel de classe, conduit par une équipe d’enseignants, dans le cadre d’un projet pluridisciplinaire se développant sur l’année scolaire ;

♣  recourir sur place à des médiateurs qualifiés ;

♠ rendre le plus possible les élèves acteurs de leur formation, ce qui suppose de les aider à donner du sens à ce qu’ils découvrent à partir d’apprentissages mis en œuvre avant la visite ;

♦ organiser tout parcours ou succession de parcours comme une progression destinée à révéler le sens de l’œuvre ou du lieu étudié.

3. Quand le patrimoine s’étudie à l’aide des outils nomades.

 

Le patrimoine à l'ère numérique.

Le patrimoine à l’ère numérique.

      L‘un des objectifs de cette expérimentation est de rendre l’élève acteur de la visite. Je souhaite sortir de la transmission frontale du savoir par un médiateur culturel ou d’un enseignant. Les outils nomades permettent aux professeurs de proposer aux élèves une démarche d’investigation. La scénarisation 2.0 prend en compte tout d’abord les objectifs disciplinaires mais aussi la posture de l’élève. Il va pouvoir devenir à son tour un producteur de savoirs et pas seulement un consommateur.

     Tel est le défi que je me donne dans l’élaboration de cette expérimentation avec deux classes de 5ème.

Share Button

Comments are closed.